Bonjour et bienvenue sur ce site !

Je m’appelle Jonathan Journiac. Après un début de carrière en tant que chargé de communication spécialisé en rédaction Web, je suis retourné à l’école et je suis devenu psychologue clinicien, psychothérapeute et docteur en psychologie. Je réalise mes activités en tant qu’entrepreneur individuel (EI) et salarié.

Je suis diplômé de l’université Paris Cité (ex-Paris Descartes puis université de Paris) et je suis spécialisé en psychologie de la santé. Je me décris comme psychologue intégratif, c’est-à-dire que je combine différentes formes de psychothérapies afin de répondre au mieux à la demande de mes patient.e.s.

J’ai principalement travaillé auprès de personnes souffrant de pathologies chroniques : maladies cardiovasculaires, cancer, VIH, sclérose en plaques, myopathies, neuropathies, maladies rares du système nerveux, Alzheimer et maladies de la mémoire apparentées… en association et à l’hôpital.

Dans la pratique, je peux également accompagner des proches de malades mais aussi des personnes non concernées par la maladie somatique !

Aujourd’hui, mes activités se situent dans le champ du handicap mental (je travaille dans une association qui accompagne les personnes en situation de déficience intellectuelle) de la santé mentale et de la santé somatique. Je suis docteur en psychologie et j’ai eu l’honneur de réaliser une thèse financée par le fonds de dotation Action, situé dans les locaux de l’institut de cardiologie de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. J’ai ainsi étudié l’expérience des jeunes patient-e-s et de leurs proches face aux maladies cardiaques. Mes recherches actuelles portent sur les troubles du sommeil en oncologie.

Ce qui me caractérise, c’est que j’ai un besoin fondamental de comprendre autant ce qui se passe en moi que dans la tête des autres. Avec le temps, j’ai fini par accepter que, parfois, il ne servait à rien de chercher à comprendre ; certaines situations dépassent notre entendement.

Alors suis-je, comme l’url de ce site le suggère, un “bon psy” ? Je n’aurais pas cette prétention. En revanche, je sais que je fais de mon mieux pour favoriser l’épanouissement des gens qui viennent me voir. La psychologie n’est pas une science dure ; l’entretien psychologique est affaire de rencontre avant tout.